foyer rural : répondre à des besoins croissants sur le numérique

L’État finance sur une durée de 2 ans la formation et le déploiement de 4 000 conseillers numériques France Services sur l’ensemble du territoire, dans le cadre du plan France Relance. Les structures accueillantes sont diverses : mairies, tiers-lieux, départements… Focus sur un foyer rural avec le témoignage de Lina Bove, animatrice socioculturelle et numérique au sein du Foyer Rural de Braine dans l’Aisne, et d’Audrey Frérot, leur toute nouvelle Conseillère Numérique.

Le Foyer Rural, culturel et social Jacques Pelletier, labellisé centre social depuis 2004, comporte un secteur dédié au numérique depuis 2019. Ce secteur vise à développer le numérique à la fois en interne et en externe : création d’un site Internet du foyer, mise en place d’agendas partagés, ateliers numériques pour les enfants (programmation, danger des écrans, usages ludiques…) et ateliers informatiques pour accompagner les adultes dans leur prise en main des outils numériques. Jusqu’à l’arrivée de sa Conseillère Numérique, Lina Bove était seule à gérer ce volet au sein du foyer rural. 

Le secteur numérique s’est fortement développé ces deux dernières années en raison de la crise sanitaire. On a vu l’appel à manifestation d’intérêt pour les Conseillers Numériques, et on s’est dit que c’était le moyen de déléguer certains ateliers type démarches administratives par exemple, qui demandent beaucoup de temps. Comme tout est numérisé maintenant – CAF, impôts, ameli – les gens sont parfois un peu perdus”

Lina Bove

La Conseillère Numérique sera ainsi positionnée sur l’aide aux démarches administratives et la prise en main des outils numériques. Le foyer rural étant labellisé centre social, le profil social de la personne était important : avoir une appétence pour l’accompagnement, l’aide aux personnes. Elle sera amenée à se déplacer régulièrement pour des ateliers délocalisés. “Nous délocalisons des ateliers, collectifs ou individuels, sur les villages alentour comme tout le monde ne peut pas se déplacer, notamment les séniors.”

Enfin, elle interviendra sur la e-parentalité, dans le cadre du projet Territoires Numériques Éducatifs au sein des écoles, destiné à toucher les parents des élèves les plus éloignés du numérique. 

Avec ce temps libéré grâce à l’arrivée d’une nouvelle personne, le foyer rural va pouvoir développer des nouveaux projets sur le secteur numérique : stages de journalisme sur une semaine pour les ados, création d’un escape game numérique… et bien d’autres encore !

Vidéo : retour sur la formation POP School à Saint-Quentin

Dans le cadre de son Tour de France des formations Conseillers Numériques, POP School est parti en reportage à Saint-Quentin. Dans cette vidéo, on retrouve le témoignage d’Audrey Frérot, qui démarre sa formation avec POP School en parallèle à son arrivée au sein du foyer rural de Braine en tant que Conseillère Numérique.

Formations Conseillers numériques – Seconde étape à Saint-Quentin !

POP School, l’un des partenaires mandatés par l’Etat pour former les conseillers numériques, lance sa seconde formation à Saint-Quentin.L’idée de ces formati…

“Une Conseillère numérique, c’est quelqu’un qui vient en aide à la population dans toutes ses démarches administratives, mais c’est aussi faire des formations dans ce qui touche au numérique – comment utiliser un ordinateur, un clavier, une souris -, ou des choses plus poussées pour ceux qui connaissent déjà les bases. Il y a aussi un aspect formation sur les dangers du numérique, le cyberharcèlement par exemple.”

Audrey Frérot, Conseillère Numérique au sein du Foyer rural de Braine
Les Conseillers Numériques en formation chez POP School.
Crédit photo : POP School – juin 2021

1 réflexion au sujet de « foyer rural : répondre à des besoins croissants sur le numérique »

Laisser un commentaire